Communiqué : Des compteurs d’eau à Montréal, une solution préjudiciable

Montréal, le 27 septembre 2016 – Eau Secours! la coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau n’est pas en accord avec les conclusions du rapport Pour une métropole en affaires qui cible l’écofiscalité, par le biais de compteurs d’eau résidentiels, pour rétablir l’équilibre fiscal de Montréal.

Le rapport recommande de tarifer l’eau résidentielle au compteur afin de rééquilibrer les charges fiscales entre le secteur résidentiel et le secteur commercial. La Coalition Eau Secours! a fait parvenir une lettre au Maire, M. Denis Coderre, exposant les lacunes de cette solution idéologique. Les arguments, qui y sont exposés, sont appuyés par les recherches comportementales et économiques sur les compteurs, la Stratégie montréalaise de l’eau et la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable.

 

Les Montréalais paient déjà leur eau!

Les Montréalais assument leur juste part du fardeau fiscal en matière de gestion de l’eau par les taxes municipales. La Stratégie montréalaise de l’eau (2011-2020) prévoit d’ailleurs un plan de financement incluant une augmentation des revenus de l’eau s’échelonnant sur 10 ans. Au terme de ce plan, en 2020, la gestion de l’eau municipale sera entièrement autofinancée. Aucun compteur d’eau résidentiel n’était dans l’équation de ce plan.

La tarification au compteur tient compte d’un volume d’eau consommé. Or, les coûts de la production, de la distribution et de l’entretien des infrastructures de l’eau sont fixes, peu importe le volume d’eau impliqué. Une tarification au volume pour les citoyens, dont la consommation tend à être stable, est donc une mesure contre-indiquée dans ce contexte.

Mme Anne-Marie Hubert, qui a dirigé le comité de travail ayant produit le rapport, soutient que la Ville de Montréal doit réduire sa consommation d’eau à l’instar d’autres villes, telle que Toronto. Les bilans de la Ville démontrent pourtant que Montréal a déjà réduit de 26,5 % la consommation moyenne par habitant avant même que la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable, qui cible une réduction de 20 % en 2017, n’arrive à échéance.

Les multiples plans d’action et les études de cas sur les compteurs résidentiels démontrent pleinement que cette mesure n’est pas nécessaire et serait même préjudiciable pour les citoyens. Rétablir l’équilibre du fardeau fiscal, ce n’est pas rejeter dans la cour des citoyens une iniquité dénoncée par le milieu économique. Un véritable plan de travail doit s’appuyer sur des mesures efficaces et équitables et non pas reposer sur des solutions idéologiques.

La Coalition Eau Secours! invite donc la Ville de Montréal à développer un véritable plan d’action réfléchi, analysé et bien ancré dans la réalité montréalaise.

 

À propos de la Coalition Eau Secours!

La Coalition Eau Secours! est un organisme à but non lucratif fondé en 1997 dans la foulée d’un projet de privatisation de l’eau, via des compteurs résidentiels, à Montréal. Sa mission est de revendiquer et de promouvoir une gestion responsable de l’eau dans une perspective de santé publique, d’équité, d’accessibilité, de défense collective des droits de la population, d’amélioration des compétences citoyennes, de développement durable et de souveraineté collective sur cette ressource vitale et stratégique.

La Coalition Eau Secours! est composée de membres individuels et de membres collectifs représentant une constellation de milieux : groupes citoyens, environnementaux, sociaux et communautaires, syndicats, associations étudiantes, milieu artistique, scientifique, recherche, sciences sociales, éducation, communication, etc.

– 30 –

Pour plus d’information :

Martine Chatelain, porte-parole

Coalition Eau Secours!

Cellulaire : 514-771-5529

Brochure Démystifier les compteurs d’eau

 

Pour télécharger le communiqué en version pdf, cliquez ici.

Pour télécharger la lettre au Maire, cliquez ici.