Eau Secours ! demande à M. Trudeau d’arrêter l’évaluation des projets d’oléoducs à l’ONÉ

Plus de 50 groupes canadiens, dont la Coalition Eau Secours ! ont cosigné une lettre au premier ministre Justin Trudeau et au ministre des Ressources naturelles Jim Carr les exhortant à réformer totalement l’Office national de l’énergie (ONÉ) avant, et non après, que ce dernier prenne des décisions quant aux projets d’oléoduc Énergie Est de TransCanada et TransMountain de Kinder Morgan, tous deux en cours d’évaluation.

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.

Pour lire la lettre, cliquez ici.

L’ équipe et le processus d’évaluation de l’ONÉ sont sérieusement entachés par plusieurs scandales et des liens beaucoup trop étroits avec l’industrie. « L’affaire Charest », la sortie sur la fragilité des pièces d’oléoducs et la dénonciation publique d’une prise de contrôle de l’ONÉ par l’industrie pétrolière et gazière a achevé de détruire la crédibilité de l’ONÉ. Une telle corruption d’intérêts ne saurait assurer une décision juste et impartiale pour des projets comportant autant d’impacts et de risques majeurs que sont Énergie Est et TransMountain.

Le premier ministre Justin Trudeau a promis une réforme en profondeur de l’ONÉ. Cette réforme doit avoir lieu maintenant, avant que tout processus d’évaluation de projet ne se poursuive. Il en va de la crédibilité de nos institutions et de nos décideurs ainsi que de la protection des intérêts et des droits citoyens.