Communiqué: La FTQ, le SFPQ et deux groupes citoyens viennent grossir les rangs du Front commun pour la transition énergétique

Categories: Nouveautés

Logo-Avril-2016

Communiqué

 

La FTQ, le SFPQ et deux groupes citoyens viennent grossir les rangs du Front commun pour la transition énergétique

 

Pour diffusion immédiate

 

Québec, le 14 décembre 2016 – Le Front commun pour la transition énergétique annonce que ses membres réunis en assemblée générale le 3 décembre dernier à Québec ont entériné l’adhésion de quatre nouveaux membres, soit la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), le Syndicat de la Fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), Stop oléoduc Outaouais et Mur de femmes contre les oléoducs et les sables bitumineux. « Le renfort qui nous arrive du milieu syndical est particulièrement lourd de sens au moment où Justin Trudeau et Philippe Couillard s’appuient sur des arguments liés à l’économie et à la création d’emplois pour tenter de justifier l’approbation de pipelines dans l’Ouest et l’exploitation des hydrocarbures au Québec », a souligné Patrick Bonin, de Greenpeace, qui fait partie du comité de coordination du Front commun pour la transition énergétique.

 

 

L’adhésion de la FTQ au Front commun pour la transition énergétique se situe dans la foulée de l’adoption à l’unanimité d’une déclaration de politique sur les changements climatiques lors du récent congrès du syndicat. « Les membres de la FTQ savent que l’avenir est dans la transition juste. Nous voulons travailler avec les groupes environnementaux et citoyens pour mettre une pression sur le gouvernement. La FTQ s’inquiète de l’absence de dialogue avec ce gouvernement et de l’absence totale de mesures pour les travailleurs et les travailleuses qui seront touchés par les changements climatiques », a expliqué Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ. La FTQ est la plus grande centrale syndicale au Québec, représentant plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

 

 

Le Syndicat de la Fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) vient aussi grossir les rangs du Front commun pour la transition énergétique avec ses 42 000 membres. « Le SFPQ, lors de son congrès du printemps dernier, a pris position en faveur de la transition écologique juste. L’adhésion de notre organisation au Front commun pour la transition énergétique s’inscrit dans cet engagement. Le SFPQ est aux premières loges pour relever les contradictions entre les beaux discours du gouvernement du Québec en matière d’environnement et ses véritables pratiques sur le terrain, hypothéquées par le manque de moyens et de volonté politique », a ajouté le président général du SFPQ, Christian Daigle.

 

 

Tout comme la FTQ, le SFPQ sera représenté au comité de coordination du Front commun et jouera ainsi un rôle actif au sein de la coalition. « Nous nous réjouissons d’accueillir ces deux syndicats, a déclaré Marie-Ève Leclerc, qui représente le groupe citoyen Stop Oléoduc Portneuf – Saint-Augustin au comité de coordination du Front commun. Et nous sommes également ravis de compter parmi nos nouveaux membres deux groupes citoyens qui font un travail extraordinaire. » Le premier, Mur de femmes contre les oléoducs et les sables bitumineux, dénonce les impacts sur les femmes et la société du méga projet des sables bitumineux ainsi que ses projets de transports. Le second, Stop Oléoduc Outaouais, est un jeune groupe citoyen qui a déjà réalisé plusieurs actions et notamment obtenu que la Ville de Gatineau s’oppose officiellement au passage de l’oléoduc Énergie Est.

 

 

À propos du Front commun pour la transition énergétique

Le Front commun pour la transition énergétique a pour mission de rassembler et de mettre en synergie les efforts de ses membres, visant à induire des choix collectifs responsables menant à la diminution de la production, de la consommation et du transport des hydrocarbures ainsi qu’à la transition vers une économie sobre en carbone. Il regroupe des organisations citoyennes, environnementales, autochtones et d’autres secteurs de la société civile. Certains de ses membres sont eux-mêmes des regroupements réunissant plusieurs dizaines d’organisations.

 

 

– 30 –

 

 

Renseignements :

Gabriel Marquis, coordonnateur, Front commun pour la transition énergétique

581 307-8613

info@pourlatransitionenergetique.org

http://www.pourlatransitionenergetique.org/

 

 


 

Groupes membres du Front commun pour la transition énergétique

 

350.org

ACMCA

Action Environnement Basses Laurentides

Alerte Pétrole Rive-Sud

Alternatives

Association des propriétaires Privés, Agricoles (acéricoles) et Forestiers (ApPAF)

Association madelinienne pour la sécurité énergétique et environnementale (AMSÉE)

Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA)

Centre de ressources sur la non-violence (CRNV)

Ciel et Terre

Coalition ECO

Coalition Vigilance Oléoducs (CoVO)

Collectif Moratoire Alternatives Vigilance Intervention (CMAVI)

Conseil Central du Montréal Métropolitain – CSN

Convoi-citoyen

Conseil de bande de Kanehsatà:ke

Eau Secours! Coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau

Énergie Alternative

Équiterre

Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec (FTQ)

Fondation Coule pas chez nous

Fondation David Suzuki

Fondation Rivières

Greenpeace

Groupe de recherche appliquée en macroécologie

Groupe de Recherche d’Intérêt Public de l’UQAM (GRIP UQAM)

Groupe d’initiative et de recherches appliquées au milieu (GIRAM)

Idle No More

Justice climatique Montréal

Les Citoyens au Courant

Marche des peuples pour la Terre mère

Mobilisation environnement Ahuntsic-Cartierville

Mur de femmes contre les oléoducs et les sables bitumineux

Nature Québec

NON à une marée noire dans le St-Laurent

Pétroliques Anonymes

Réseau québécois des groupes écologistes (RQGE) représentant près de 80 organisations membres

Regroupement citoyen contre les bitumineux et pour le développement durable

Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ) représentant 130 comités locaux

Saint-Antoine-de-Tilly – Milieu de vie

Solidarité NABRO

Sierra Club Québec

Stop Oléoduc Bellechasse et Lévis

Stop Oléoduc Capitale nationale

Stop Oléoduc Île d’Orléans

Stop Oléoduc Kamouraska

Stop Oléoduc Montmagny-L’Islet

Stop Oléoduc Portneuf Saint-Augustin

Stop Oléoduc Outaouais

Stop Oléoduc Témiscouata

Société pour Vaincre la Pollution (SVP)

SOS Territoire (comité du GRIP-UQAM)

Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ)

Tache d’huile

Villeray en transition

 

 

http://www.pourlatransitionenergetique.org/