À propos

Notre mission

Le but de la coalition est de revendiquer et promouvoir une gestion responsable de l’eau dans une perspective de santé publique, d’équité, d’accessibilité, de défense collective des droits de la population, d’amélioration des compétences citoyennes des citoyens, de développement durable et de souveraineté collective sur cette ressource vitale et stratégique

Ses objectifs sont de :

A) contribuer à une politique globale et intégrée de l’eau dans une perspective de santé des populations et des écosystèmes,  par un travail de recherche, d’éducation, d’information, de sensibilisation et de défense des droits de la population ainsi que par une réflexion critique, argumentée et attentive aux différentes problématiques de l’eau, notamment celles vécues par les citoyens, dans un contexte social national et international ;

B) s’assurer que cette politique soit soumise à l’ensemble des citoyens, pour être suivie d’un projet de loi avec réglementation et des outils de contrôle et d’évaluation conséquents ;

C) s’assurer que les enjeux, tant locaux, nationaux qu’internationaux soient exposés de façon transparente et limpide dans le cadre d’un véritable débat public ;

D) assurer le suivi des dossiers, des politiques, des projets de réglementation qui touchent l’eau.

Eau Secours! intervient dans plusieurs dossiers critiques :

– La protection des investissements réalisés dans les infrastructures publiques de l’eau afin qu’ils ne soient ni bradés, ni liquidés en faveur de l’entreprise privée.

– Contre le pillage des eaux souterraines qui se fait au détriment des écosystèmes, ainsi que des riverains des zones de captage.

Eau Secours! considère l’eau comme un bien commun et non une marchandise. Les rivières et les lacs font partie intrinsèque de notre patrimoine naturel, culturel, historique. Eau Secours! milite en faveur de la souveraineté des peuples sur leurs eaux, laquelle souveraineté est mise en péril par la globalisation, la mondialisation ainsi que par les accords de commerce internationaux. S’il est vrai que l’eau est un bien commun de l’humanité, il est aussi vrai que les états nationaux en sont les fiduciaires et, par conséquent, ils doivent gérer ce bien commun dans une perspective de protection ainsi que de restauration des écosystèmes, pour le profit de tous y compris celui des générations futures.

Eau Secours! a démontré que les exportations d’eau en vrac ne constituent pas une solution durable aux pénuries d’eau dans les territoires moins bien pourvus sur la planète. Nous promouvons des solutions alternatives simples, efficaces faisant appel à une utilisation rationnelle de l’eau. Eau Secours! est d’avis que de telles politiques ne peuvent être traduites dans la réalité, celle du Québec notamment, que par un ministère de l’Environnement fort et doté de moyens financiers lui permettant de faire appliquer la Loi et ses règlements.

Eau Secours! ne ménage aucun effort pour que l’accès à l’eau en quantité et en qualité suffisantes soit reconnu comme un droit fondamental de l’humanité, au même titre que les autres droits fondamentaux de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

Depuis 1997, avec l’interaction de ses membres et la collaboration de divers groupes citoyens, nous avons réussi à:

– stopper la privatisation des infrastructures de l’eau à Montréal (1998 et 2003);

– empêcher des multinationales de s’emparer de l’eau souterraine à laquelle s’approvisionnent les citoyens.nes des municipalités de Franklin, Canton Lochaber, Oka, Barnston-Ouest;

– sauvegarder les usines d’épuration d’eau de Montréal, Lévis et Gatineau comme patrimoine public (2000) au lieu de les privatiser;

– protéger plusieurs chutes considérées patrimoniales québécoises grâce à la mise en place de l’Opération d’adoption de rivières;

– protéger les milieux humides d’Irlande en Chaudière/Appalaches;

– faire dédommager des citoyens et citoyennes, par le dépôt d’un recours collectif, contre une multinationale qui avait contaminé les eaux souterraines de Roxton Pond dans les Cantons de l’Est. Dans ce cas, la Coalition et ses partenaires ont obtenu la construction d’un aqueduc et des compensations pour les personnes ayant perdu le droit d’usage de leur puits artésien, suite à une pollution des réserves d’eau souterraines aux hydrocarbures.

Notre conseil d’administration

Joceline Sanschagrin, présidente

Nathalie Robitaille, vice-présidente

Ouarda Boulali, secrétaire

Eminé Piyalé-Sheard, trésorière

Abdul Pirani, administrateur

Mario Beauchemin, administrateur

Michel Martin, administrateur

Christophe Maire, administrateur

Jeff Pedersen, administrateur

Charles Sainte-Marie, administrateur

Jean-Benoit Aubé, administrateur

Notre équipe

Alice-Anne Simard, directrice générale: coordination@eausecours.org

Marie Elaine Smith,  adjointe administration: administration@eausecours.org