Communiqué: Projet Montréal propose que la Ville de Montréal devienne une Communauté bleue

Montréal doit être une leader en matière de protection et de promotion de l’eau potable, selon Projet Montréal. « Nous avons la chance d’avoir une eau potable de grande qualité, mais nous avons tendance à la prendre pour acquise. Il est temps d’agir pour démontrer que l’eau est effectivement une priorité pour Montréal et que la Ville est prête à poser des gestes concrets pour la protéger et la mettre en valeur », a déclaré Sylvain Ouellet, porte-parole de l’Opposition officielle en matière de développement durable.

Communiqué: L’EPA confirme le lien entre fracturation hydraulique et contamination de l’eau potable

Le Front commun pour la transition énergétique revient à la charge et demande que le gouvernement du Québec adopte d’urgence un décret interdisant la fracturation sur l’ensemble du territoire du Québec. Cette demande s’appuie sur le rapport final de l’Agence de protection environnementale des États-Unis (Environmental Protection Agency, EPA) sur l’impact potentiel de la fracturation hydraulique sur les ressources en eau potable, rendu public le 13 décembre dernier. Elle survient trois jours après que le gouvernement Couillard ait imposé l’adoption sous bâillon de la Loi sur les hydrocarbures permettant la fracturation au Québec. Le rapport de l’EPA confirme l’existence d’un lien direct entre cette dangereuse technique et la contamination de l’eau potable.

Communiqué: La FTQ, le SFPQ et deux groupes citoyens viennent grossir les rangs du Front commun pour la transition énergétique

Le Front commun pour la transition énergétique annonce que ses membres réunis en assemblée générale le 3 décembre dernier à Québec ont entériné l’adhésion de quatre nouveaux membres, soit la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), le Syndicat de la Fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), Stop oléoduc Outaouais et Mur de femmes contre les oléoducs et les sables bitumineux.

FLUORATION : VICTOIRE CITOYENNE À TROIS-RIVIÈRES

Le conseil municipal de Trois-Rivières a décidé d’abandonner son projet de fluorer l’eau potable le 21 novembre dernier. Cette décision survient à la suite d’une lutte rigoureuse et déterminée menée par la Coalition trifluvienne pour une eau très saine (CTETS), avec l’aide et le support constant de la Coalition Eau Secours!

Communiqué – Les 2/3 des Québécois ne veulent pas d’exploitation des hydrocarbures au Québec

À la veille de l’étude détaillée du projet de loi sur les hydrocarbures (le chapitre IV du projet de loi 106) à Québec, le Front commun pour la transition énergétique publie un sondage SOM qui remet en cause le fondement même de ce projet de loi. En effet, selon le sondage mené du 6 au 17 octobre dernier, une forte majorité de Québécois s’oppose à l’exploitation des hydrocarbures au Québec ainsi qu’à l’adoption d’une loi qui permettrait l’utilisation de procédés comme la fracturation hydraulique, la fracturation à l’acide ou la stimulation des puits à l’acide — procédés qui sont généralement nécessaires pour extraire le pétrole et le gaz au Québec, en raison des types de gisement qu’on y trouve.

Projet de loi no106 : Monsieur Couillard, quelle portion du mot NON avez-vous de la difficulté à comprendre ?

Communiqué et lettre ouverte, Montréal, le 21 octobre 2016
Constatant qu’aucune modification de fond n’a été apportée au projet de loi sur les hydrocarbures malgré une opposition généralisée, le Front commun pour la transition énergétique, qui regroupe plus de 50 organisations de la société civile, s’est adressé à nouveau au premier ministre aujourd’hui afin de l’exhorter à faire marche arrière au sujet de ce document législatif. Le projet de loi sur les hydrocarbures est le chapitre IV du projet de loi 106 « concernant la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 » qui est présentement à l’étude à l’Assemblée Nationale.

Communiqué : Projet de loi no 106 – des amendements mineurs, un projet de loi qui ouvre toujours toute grande la porte aux pétrolières et gazières

Projet de loi no 106 – des amendements mineurs
Montréal, le 30 septembre 2016 – Le Front commun pour la transition énergétique publie son analyse et accorde une note plus que médiocre aux amendements que le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles Pierre Arcand a soumis hier à l’Assemblée nationale lors de la présentation du projet de loi no 106 « concernant la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 » en vue de son adoption de principe.

Communiqué : Adoption de principe du projet de loi no 106 : les points à surveiller aujourd’hui

Adoption de principe du projet de loi no 106 – les points à surveiller aujourd’hui
Montréal, le 29 septembre 2016 – Le Front commun pour la transition énergétique souhaite attirer l’attention sur les points qui seront à surveiller lors de la présentation du projet de loi no 106 à l’Assemblée nationale prévue pour aujourd’hui, pour adoption de principe. Ce projet de loi « concernant la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 » a été vertement critiqué depuis son dépôt le 7 juin dernier, à la veille des vacances estivales. On ignore si la mouture qui sera présentée aujourd’hui tiendra compte des demandes de changements majeurs qui ont fusé pendant les consultations.

Lettre ouverte : La population de Gaspé prise en otage sur l’autel des hydrocarbures

Une large coalition dénonce le fait que depuis maintenant cinq ans, la population de la Ville de Gaspé vit au rythme du développement de l’industrie pétrolière. Les compagnies Pétrolia et Junex s’y sont implantées en toute impunité avec l’accord du gouvernement du Québec. La soif de pétrole a gagné nos dirigeants et le miroir aux alouettes des redevances mirobolantes a fait ses ravages. Les lobbyistes (un lobbyiste de Pétrolia siège à la Chambre de commerce de Gaspé) ont réussi à vendre leur salade.

Communiqué conjoint: Rentrée parlementaire sous le signe des hydrocarbures

Des porte-parole des milieux citoyen, municipal, de la santé, agricole, syndical, juridique, scientifique, environnemental et politique ont uni leurs voix pour exhorter à nouveau le gouvernement Couillard à scinder le projet de loi no 106 sur la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 et à revoir en profondeur son chapitre IV touchant les hydrocarbures, avant d’en faire l’étude.

Communiqué conjoint: Appel urgent à un moratoire sur les travaux relatifs à la fluoration de l’eau potable

La Coalition trifluvienne pour une eau très saine, la Coalition Eau Secours! et le Front commun pour une eau saine demandent au Ministère de la Santé et des Services sociaux de faire cesser les travaux de fluoration à Trois-Rivières et d’abolir le programme de fluoration de l’eau. Nous demandons également aux élus de Trois-Rivières d’adopter dès maintenant un moratoire sur les travaux de fluoration en cours.

AVIS AUX MÉDIAS: Conférence de presse du Front commun pour la transition énergétique le dimanche 18 septembre

Le Front commun pour la transition énergétique, dont Eau Secours! fait partie, invite les représentants des médias à une conférence de presse sur le projet de loi n°106 sur la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 , le dimanche 18 septembre à 11 h, à la salle Laure-Gaudreault (salle 200) du Centre Saint-Pierre à Montréal. Tenue à la veille de la rentrée parlementaire, alors que l’adoption de principe du projet de loi no 106 est imminente, la conférence de presse réunira des porte-parole des milieux citoyen, municipal, agricole, syndical, juridique, scientifique et environnemental qui ont tous réclamé la scission du projet de loi no 106 afin que la transition énergétique et l’exploitation des hydrocarbures, deux sujets contradictoires, soient traitées en deux étapes distinctes.

Invitation à l’Assemblée générale annuelle d’Eau Secours !

Quand : le jeudi 15 septembre 2016 à 18h30
Lieu : Au Centre Saint-Pierre, 1212, rue Panet, Montréal H2L 2Y7, salle 203-Roger-Poirier

Afin de vous préparer à cette rencontre, nous rendons disponibles quelques documents qui seront présentés lors de la soirée, offrons un complément d’information concernant les modifications aux règlements généraux et présentons les candidats qui seront en élection.

Communiqué conjoint: PROJET DE LOI NO 106 : QUATRE DEMANDES POUR METTRE LE QUÉBEC SUR LA VOIE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Le Front commun réclame tout d’abord le retrait et le report du projet de loi sur les hydrocarbures (chapitre IV), et ce, jusqu’à ce qu’un processus approprié soit mis en place pour définir un cadre législatif acceptable sur le plan social, scientifique et économique. Il demande aussi le renforcement du chapitre I portant sur la transition énergétique, l’arrêt immédiat des travaux d’exploration ou d’exploitation des hydrocarbures, ainsi que le respect des droits des Premières Nations.