Saint-Félix-de-Valois devient une Communauté bleue

Saint-Félix-de-Valois, le 6 novembre 2019 – Saint-Félix-de-Valois a reçu aujourd’hui la certification Communauté bleue de la part de l’organisme Eau Secours. Pour l’obtenir, la ville s’est engagée à reconnaître le droit humain à l’eau et aux services d’assainissement, à promouvoir la gestion publique de l’eau et à bannir la vente de bouteilles d’eau dans ses édifices municipaux et lors de ses événements. Après Amqui, Danville, Nicolet, Rivière-du-Loup, Montréal, l’Université McGill, Trois-Rivières, l’école secondaire Monseigneur A-M-Parent, Richmond, la Commission scolaire de Montréal, Saint-François-de-Sales, Saint-Fulgence, Victoriaville, Plessisville et Roberval, Saint-Félix-de-Valois devient la 1ère Communauté bleue de Lanaudière et la 16e au Québec.

La remise de la certification a été réalisée par Madame Alice-Anne Simard, directrice générale d’Eau Secours, en présence de la mairesse de Saint-Félix-de-Valois, Madame Audrey Boisjoly, de Monsieur Yves Perron, député fédéral de Berthier-Maskinongé, et de Madame Béatrice Garreau, élève de l’école de l’Érablière et participante au programme d’ouverture sur le monde (POM).

L’obtention de cette certification s’inscrit dans la continuité des engagements de la municipalité en termes d’environnement et de protection de l’eau. En juin dernier, Béatrice Gareau a fait la demande au conseil municipal de devenir une Communauté bleue. « Le conseil municipal est très touché par l’engagement de la jeunesse à la protection de l’environnement et tient à féliciter le courage de Béatrice Gareau, une jeune Félicienne et étudiante de l’école secondaire de l’Érablière, qui est venue déposer une demande pour que la Municipalité s’engage comme Communauté bleue, » a affirmé Mme Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois. « La Municipalité est vraiment fière de poursuivre le travail amorcé en matière de préservation, de protection et de valorisation de cette ressource indispensable. La protection de l’eau c’est un travail d’équipe et c’est toute la communauté qui va en bénéficier! »

Pour Monsieur Perron, « c’est un grand privilège d’assister à titre de député de Berthier-Maskinongé à la concrétisation d’un projet que j’ai vu naître dans ma classe en tant qu’enseignant. La vie est bien généreuse avec moi ces jours-ci! Lorsqu’Odette Sarrazin nous a parlé du projet Communauté bleue, on a tout de suite embarqué. Je suis ému de voir mes élèves agir concrètement pour préserver l’environnement et l’accès à l’eau pour tous. Chapeau et merci à Saint-Félix-de-Valois, ma municipalité, d’être la première dans Lanaudière à officialiser son statut de Communauté bleue. »

Pour Béatrice Garreau, « les bouteilles d’eau de plastique à usage unique sont une source de pollution importante puisqu’elles se retrouvent le plus souvent au dépotoir ou dans la nature. C’est une des raisons pour lesquelles j’ai demandé au conseil municipal de bannir les bouteilles d’eau et de devenir une Communauté bleue. »  

Pour la directrice générale d’Eau Secours, « les gouvernements locaux ont un grand rôle à jouer dans la lutte à la crise environnementale. En prenant cet engagement concret pour la protection de l’eau comme un bien commun, St-Félix-de-Valois met l’épaule à la roue pour sauver la planète. Même les plus petites municipalités peuvent faire une différence. Nous félicitons donc la ville pour son leadership et nous espérons que d’autres municipalités dans Lanaudière l’imiteront, » a conclu Mme Simard.

À propos du projet Communauté bleue

Le projet Communauté bleue est une initiative conjointe lancée en 2009 par le Blue Planet Project, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et le Conseil des Canadiens. Une Communauté bleue est une collectivité qui adopte un cadre communautaire afin de reconnaître l’eau comme un bien commun. Le projet est coordonné au Québec par l’organisme Eau Secours. La province regroupe maintenant à elle seule plus de 20% des Communautés bleues dans le monde.

À propos d’Eau Secours

Eau Secours, un organisme à but non lucratif fondé en 1997, a pour mission de promouvoir la protection et la gestion responsable de l’eau dans une perspective de santé environnementale, d’équité, d’accessibilité et de défense collective des droits de la population.