CO-GNL-respect-refus-RS-202109

GNL/GAZODUQ fait perdre son temps à tout le Québec en refusant de retirer son projet de l’évaluation fédérale par l’AÉIC

22 septembre 2021

Montréal, Québec, Saguenay et Rouyn-Noranda, le 22 septembre 2021 – La Coalition Fjord, Greenpeace, Nature Québec, Équiterre, le Eau Secours, SNAP Québec, et la Coalition anti-pipeline de Rouyn-Noranda dénoncent que l’évaluation du projet Énergie Saguenay par l’Agence d’évaluation d’impact du Canada (AÉIC) continue alors que le gouvernement du Québec a refusé ce même projet. Les groupes exigent que le promoteur GNL Québec respecte la décision et retire son projet de l’évaluation fédérale.

L’étape de l’évaluation fédérale qui a été franchie aujourd’hui est la publication du rapport provisoire de l’AÉIC. Ce rapport provisoire confirme encore une fois les conclusions du BAPE, du MELCC, et des groupes environnementaux et citoyens sur les effets négatifs importants du projet sur les émissions de gaz à effet de serre et les mammifères marins, entre autres (p.III). 

Considérant que tous les partis politiques provinciaux [1] et fédéraux [2] [3] [4] ont déclaré que le projet de GNL/Gazoduq ne pouvait aller de l’avant en raison de la décision du gouvernement du Québec, les groupes environnementaux et citoyens demandent à l’entreprise de lâcher le morceau une bonne fois pour toute.  

« Tous les regards sont tournés vers les promoteurs, s’exclament les groupes. Nous leur demandons à nouveau de retirer leur projet pour ainsi permettre à l’ensemble des acteurs concernés de tourner la page ». 

-30-

[1] Tous les partis politiques provinciaux s’opposent à GNL Québec (Le Journal de Québec, 21 juillet 2021);

[2] Le NPD et le Bloc québécois exigent la fin de l’évaluation fédérale de GNL Québec (Le Devoir, 13 septembre 2021);

[3] Le Parti libéral du Canada a pour sa part affirmé, pour la première fois, son opposition au projet (Le Devoir, 15 septembre 2021);

[4] “On va respecter le Québec. S’il y a une analyse environnementale, c’est peut-être parce que le promoteur le veut. Mais on va respecter la décision du Québec”, a-t-il [Richard Martel] cependant assuré.” (Radio-Canada, 15 septembre 2021).

Articles liés: 

Fin des forages pétroliers et gaziers au Québec : une coalition demande au gouvernement Legault de fermer la porte sans compensation et de mettre fin aux projets-pilotes soi-disant « sans pollution »

Une coalition de groupes citoyens et environnementaux demande au gouvernement caquiste de ne pas indemniser les entreprises pétro-gazières ayant encore des licences actives au Québec. La coalition demande également de fermer la porte à tout projet expérimental qu’il soit à Bécancour ou ailleurs au Québec.

Lire la suite »

GNL/GAZODUQ DOIT RESPECTER LE REFUS DU QUÉBEC

Plusieurs groupes environnementaux dénoncent fermement la décision des promoteurs américains de GNL Québec de poursuivre les démarches menant à une évaluation environnementale fédérale de l’usine Énergie Saguenay malgré le rejet du projet par le Gouvernement du Québec par le décret du 21 juillet dernier. 

Lire la suite »

Comments are closed.